jectisse


jectisse

jectisse [ ʒɛktis ] adj. f.
• 1690; a. fr. geteis « qu'on jette »; de jeter
Techn. Terres jectisses, remuées ou rapportées. Pierres jectisses, qui peuvent se poser à la main. On dit aussi jetisse [ ʒ(ə)tis ], 1549 .

⇒JECTISSE, adj. fém.
A. — CONSTRUCTION
1. [En parlant de sols, de terres] Qui a été remué et déplacé ou rapporté. Il ne faut pas bâtir sur ce fond, ce sont des terres jectisses (Ac. 1798-1878).
2. MAÇONN. [En parlant de pierres] Qui peut aisément se poser à la main dans une construction. Pierres jectisses (Ac. 1835-1932).
B. — Vx. Laine jectisse. Laine de rebut. (Ds DG, QUILLET 1965).
Prononc. et Orth. : []. Ac. dep. 1762 : jectisses; LITTRÉ, ROB., Lar. Lang. fr. : jectisse ou jetisse. Étymol. et Hist. a) Ca 1210 fortif. fossé getëis « fossé bordé d'un talus de déblai » (Foulque de Candie,-éd. O. Schultz-Gora, 13122); b) XVe s. terre getisse (Stat. de Paris, Vat. Ott. 2962, f° 45b ds GDF., s.v. geteis); 1611 jectisse (terre) (COTGR.); c) 1785 jectices (pierres) (Encyclop. méthod., Mécan., t. 4, p. 354). Dér. de jeter; suff. -is (fém. -isse). Cf. lat. médiév. terras jactissias (1417 ds DU CANGE). Cf. aussi geteïs « fondu et coulé dans un moule (d'un métal) » (ca 1165 ds T.-L.).

jectisse [ʒɛktis] ou jetisse [ʒətis] adj.
ÉTYM. 1690, jectisse, Furetière; jetisse, 1549; fossé geteïz, v. 1210; de jecter, anc. forme de jeter.
Techn. a Terres jectisses ou jetisses, remuées d'un endroit en un autre, rapportées. || Terres jectisses provenant du curage des fossés.
b Pierre jectisse ou jetisse, en maçonnerie, Pierre qui peut se poser à la main.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • jetisse — jectisse [ ʒɛktis ] adj. f. • 1690; a. fr. geteis « qu on jette »; de jeter ♦ Techn. Terres jectisses, remuées ou rapportées. Pierres jectisses, qui peuvent se poser à la main. On dit aussi jetisse [ ʒ(ə)tis ], 1549 . jectisse [ʒɛktis] ou jetisse …   Encyclopédie Universelle

  • TERRE — Avant d’être un concept, la Terre fut une donnée: d’abord, la Terre nourricière – autrement dit, la «terre végétale» –, puis, la Terre où l’homme vit, par opposition à la mer, c’est à dire les terres émergées. Tout naturellement, cette Terre,… …   Encyclopédie Universelle

  • jeter — [ ʒ(ə)te ] v. tr. <conjug. : 4> • Xe; lat. pop. °jectare, class. jactare, fréquent. de jacere I ♦ Envoyer à quelque distance de soi, dans une direction déterminée ou non. 1 ♦ Lancer. Jeter une balle, une pierre. Jeter sa casquette en l air …   Encyclopédie Universelle

  • maçonnerie — [ masɔnri ] n. f. • machonerie v. 1280; de maçon 1 ♦ Partie des travaux de construction comprenant l édification du gros œuvre et certains travaux de revêtement. Grosse maçonnerie (gros ouvrage), comprenant les éléments essentiels du gros œuvre;… …   Encyclopédie Universelle

  • pierre — [ pjɛr ] n. f. • 1080; lat. petra 1 ♦ LA PIERRE : matière minérale solide, dure, qui se rencontre à l intérieur ou à la surface de l écorce terrestre en masses compactes. ⇒ roche ; lith(o) , lithe; lapidifier, pétrifier. Bloc, quartier de pierre …   Encyclopédie Universelle

  • tisse — abattisse aboutisse abrutisse adventice amortisse anéantisse aplatisse appesantisse armistice assortisse assujettisse avertisse blottisse boutisse bâtisse catisse combattisse compatisse consentisse convertisse divertisse débâtisse décatisse… …   Dictionnaire des rimes